Navigation – Plan du site
Ressources, innovations productives et développement des territoires

Carlos Cruz-Diez

Sylvie Mégevand

Texte intégral

Biographie en français

  • 1 Jean Clay, « La peinture est finie », Robho, n° 1, 1967, n. p.

1Artiste franco-vénézuélien, Carlos Cruz-Diez (Caracas, 1923) vit et travaille à Paris depuis 1960. C’est l’un des acteurs majeurs de l’art optique et cinétique, courant artistique qui revendique « la prise de conscience de l’instabilité du réel ».1 Ses recherches font de lui l’un des penseurs de la couleur du XXe siècle. Son discours plastique s’appuie sur le phénomène chromatique conçu comme une réalité autonome qui évolue dans l’espace et le temps, sans aide de la forme ni du support, en un présent continu. Carlos Cruz-Diez articule son travail autour de huit recherches :

2Couleur Additive, Physichromie, Induction Chromatique, Chromointerférence, Transchromie, Chromosaturation, Chromoscope et Couleur à l’Espace. Ses œuvres sont présentes dans les collections permanentes de prestigieuses institutions telles que le Museum of Modern Art (MoMA), New York ; la Tate Modern, Londres ; le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris ; le Centre Pompidou, Paris ; le Museum of Fine Arts, Houston ; le Wallraf-Richartz Museum, Cologne.

Dans mes œuvres, la couleur apparaît et disparaît au fil du dialogue qui s’établit entre l’espace et le temps réel. Simultanément, survient de manière indiscutable, le fait que l’information acquise, de même que les connaissances mémorisées au cours de notre expérience de vie, ne sont, probablement, pas certaines… au moins en partie. Il est possible, en outre, que grâce à la couleur, abordée à travers une « vision élémentaire » dépourvue de significations préétablies, nous puissions réveiller d’autres mécanismes d’appréhension sensible, plus subtiles et complexes que ceux imposés par le conditionnement culturel et l’information de masse des sociétés contemporaines.

Carlos Cruz-Diez
Réflexion sur la couleur, Paris : Beaux Arts de Paris les éditions, 2013 [ed. or. 1989]

Biographie en espagnol

  • 2 Jean Clay, « La peinture est finie », Robho, n° 1, 1967, n. p.

3Artista franco-venezolano, Carlos Cruz-Diez (Caracas, 1923) vive y trabaja en París desde 1960. Es uno de los protagonistas más relevantes del arte óptico y cinético, corriente artística que reivindica “la toma de conciencia de la inestabilidad de lo real”.2 Sus investigaciones lo revelan como uno de los pensadores del color del siglo XX. Su discurso plástico gravita alrededor del fenómeno cromático concebido como una realidad autónoma que evoluciona en el espacio y en el tiempo, sin ayuda de la forma ni del soporte, en un presente continuo. Carlos Cruz-Diez articula su trabajo en torno de ocho investigaciones:

4Couleur Additive, Physichromie, Induction Chromatique, Chromointerférence, Transchromie, Chromosaturation, Chromoscope y Couleur à l’Espace. Sus obras se encuentran en las colecciones permanentes de prestigiosas instituciones como las del: Museum of Modern Art (MoMA), Nueva York ; Tate Modern, Londres; Musée d’Art Moderne de la Ville de París; Centre Pompidou, París; Museum of Fine Arts, Houston; Wallraf-Richartz Museum, Colonia.

En mis obras, el color aparece y desaparece en el transcurso del diálogo que se genera con el espacio y el tiempo real. Simultáneamente, aparece de forma incuestionable el hecho de que la información adquirida, así como los conocimientos memorizados en el transcurso de nuestra experiencia vital, no son, probablemente, ciertos… al menos parcialmente. Es posible, además, que gracias al color, abordado a través de una “visión elemental” desprovista de significaciones preestablecidas, podamos despertar otros mecanismos de aprehensión sensibles más sutiles y complejos que los impuestos por el condicionamiento cultural y la información masiva de las sociedades contemporáneas.

Carlos Cruz-Diez
Reflexión sobre el color, Fundación Juan March, 2009 [ed. or. 1989]

Biographie en anglais

  • 3 Jean Clay, « La peinture est finie » [Painting is Finished], Robho, n° 1, 1967, n. p.

5The Franco-Venezuelan artist Carlos Cruz-Diez (Caracas, 1923) has lived and worked in Paris since 1960. He is a major protagonist in the field of Kinetic and Optical art, a movement that encourages “an awareness of the instability of reality.”3 His body of work has established him as one of the key 20th century thinkers in the realm of color. His visual art explores the perception of color as an autonomous reality evolving in space and time, unaided by form or support, in a perpetual present. Carlos Cruz-Diez articulated his exploration of the phenomenon of color in eight projects :

6Couleur Additive [Additive Color], Physichromie, Induction Chromatique [Chromatic Induction], Chromointerférence [Chromo-Interference], Transchromie, Chromosaturation, Chromoscope, and Couleur à l’Espace [Color in Space]. His artworks are housed in permanent collections of prestigious institutions such as: Museum of Modern Art (MoMA), New York; Tate Modern, London; Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris; Centre Pompidou, Paris; Museum of Fine Arts, Houston; Wallraf-Richartz Museum, Cologne.

In my works, color appears and disappears during the course of a dialogue with real space and time. What also emerges is the undeniable fact that the information we have acquired and the knowledge we have memorized throughout our lifetime are, probably, not true… at least to some extent. When we view color through an “elementary prism” that has been stripped of pre-existing meanings, it can awaken other sensory perception mechanisms that are more subtle and complex than those that have been ingrained in us by our cultural conditioning and the constant, ubiquitous barrage of information we face in our contemporary society.

Carlos Cruz-Diez
Reflexión sobre el color [Reflection on Color], Fundación Juan March, 2009 [ed. or. 1989]

Haut de page

Bibliographie

Pour plus d’information : http ://www.cruz-diez.com

Para más información : http ://www.cruz-diez.com

For more information : http ://www.cruz-diez.com

Haut de page

Notes

1 Jean Clay, « La peinture est finie », Robho, n° 1, 1967, n. p.

2 Jean Clay, « La peinture est finie », Robho, n° 1, 1967, n. p.

3 Jean Clay, « La peinture est finie » [Painting is Finished], Robho, n° 1, 1967, n. p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvie Mégevand, « Carlos Cruz-Diez », L'Ordinaire des Amériques [En ligne], Coin des curiosités, Ressources, innovations productives et développement des territoires, mis en ligne le 18 novembre 2016, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://orda.revues.org/3176

Haut de page

Auteur

Sylvie Mégevand

Professeure en civilisation hispano-américaine contemporaine, Université Toulouse – Jean Jaurès

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L’Ordinaire des Amériques est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo IPEAT
  • Logo Université Toulouse-Jean Jaurès
  • Logo Université de Toulouse
  • Logo Latindex
  • Revues.org