Navigation – Plan du site

Introduction

Martine Guibert, Françoise Coste, Nathalie Dessens et Sonia V. Rose

Texte intégral

1Comme le numéro 220, ce numéro 221 fait écho au treizième colloque international de l’Institut des Amériques organisé en octobre 2015 à Toulouse sur le thème « Ressources et innovations dans les Amériques ». Après les huit articles parus en juillet 2016 et centrés sur le thème « Innovations, identités, recompositions sociales », ce sont onze articles qui sont ici réunis sur le thème « Ressources, innovations productives et développement des territoires ». Ils concourent à montrer que des groupes d’acteurs, attachés à leurs territoires et critiques devant les formes d’exploitation des ressources locales, peuvent être force de proposition et sources d’innovation face à des problèmes récurrents ou, au contraire, à des situations nouvelles qui appellent des ajustements.

2Le dossier se compose de trois parties. La première se concentre sur le lien entre secteurs productifs et innovations, avec cinq contributions qui abordent les mondes agricole, énergétique et minier. Tout d’abord, M. Requier-Desjardins s’interroge sur les impacts de l’affirmation de la classe moyenne dans de nombreux pays d’Amérique latine sur l’évolution des modes de consommation et sur le système productif visant à satisfaire ces besoins. L’article met en relation les innovations agroalimentaires que ce phénomène, essentiellement urbain, entraîne et l’émergence d’une nouvelle ruralité dans les pays concernés. Le texte de Mmes Locher et Guibert présente le rôle joué par des organisations interprofessionnelles récemment créées en Argentine dans les systèmes d’innovation des filières de production du soja, du tournesol et du riz. Le type de relation au territoire et la logique d’accumulation du capital au sein de chaque filière agricole déterminent le degré d’implication des OIP en tant que réseaux d’innovation plus ou moins partie prenante de la diffusion des dernières avancées technologiques. La réflexion de Mmes Guido et Carrizo plonge dans le monde des « réseaux électriques intelligents » et des modalités de leur déploiement en Argentine, en identifiant les écueils et les attendus de cette innovation identifiée comme une aide à la maîtrise de la consommation d’énergie électrique. Le texte suivant de Mmes Carrizo et Forget permet de se rendre compte qu’en milieu rural isolé, en l’occurrence dans la province de Jujuy en Argentine, des innovations en matière de production énergétique peuvent participer à un meilleur approvisionnement des populations pauvres et dispersées dans le territoire. Le cinquième et dernier article de cette partie, signé par Mme Tolazzi, décrit et analyse les efforts des habitants de Fort McMurray pour essayer de créer un sentiment d’appartenance dans cette ville-champignon à la pointe de l’exploitation des gaz de schiste au Canada : comment la prospérité économique des entreprises pétrolières modifie-t-elle le paysage urbain ? Quelles innovations sociales et culturelles les habitants explorent-ils pour se sentir « chez eux » sur cette nouvelle frontière économique et environnementale ?

3La deuxième partie intitulée « Ressources locales et communautés indigènes » réunit trois textes qui évoquent de manière complémentaire la relation entre droits des peuples indigènes et exploitation des ressources situées sur leur territoire. Mme Ortiz montre dans son article comment les jurisprudences interaméricaines et latino-américaines ont, ces dernières années, tenté de faire avancer les droits des peuples indigènes en s’efforçant de combiner, pas toujours avec succès, innovations sociales et innovations dans la gestion équitable des ressources. Pour sa part, Mme Spoerer examine l’application de la convention n° 169 de l’Organisation Internationale du Travail sur les droits des peuples autochtones au Chili et élargit la perspective à une redéfinition des relations de pouvoir induite par la réappropriation innovante par les peuples indigènes des mécanismes participatifs que cette convention permet. Enfin, M. Alves Pantoja explique comment les formes de mobilisation collective des populations rurales de la commune de São Luís (Brésil), en opposition à des activités industrielles et portuaires, ont évolué vers des mouvements sociaux élargis et sont sources de propositions innovantes.

4La troisième et dernière partie est constituée de trois textes centrés sur la problématique « Ressources, développement local et gestion territoriale ». Le premier, signé par Mme Nédélec, invite à se pencher sur les innovations urbaines dont la ville de Las Vegas est le théâtre depuis quelques années, sous l’impulsion de l’action de l’homme d’affaires Tony Hsieh, ce qui amène à une redéfinition profonde des relations entre les autorités publiques et les intérêts privés. Dans le cas du Nordeste brésilien, tel que le montre M. Pereira, la construction et le maintien d’une confusion entre semi-aride et région pauvre détermine des politiques de développement local biaisées et peu efficientes, qui demandent à penser autrement cette région. Enfin, la proposition de comparaison entre la réalité du Pays basque espagnol et celle de la province de Santa Fe en Argentine, faite par M. Trucco et Mme Romano, amène à mieux saisir le rôle et la place des agences de développement local comme acteurs innovants dans la planification territoriale.

5Les expériences ici exposées, toutes situées dans les Amériques, mettent l’accent sur les capacités des acteurs locaux à se saisir de certaines dimensions inhérentes au mal-développement de leur territoire. Que ce soit à travers des innovations censées pallier des déficits, en matière d’équipements matériels notamment, ou à travers des tentatives de (re)définition de leurs droits et de leur représentation, leurs prises de décision quant au devenir de leurs lieux de vie et à l’exploitation des ressources locales laissent augurer de capacités à penser différemment et à innover, même discrètement.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Martine Guibert, Françoise Coste, Nathalie Dessens et Sonia V. Rose, « Introduction », L'Ordinaire des Amériques [En ligne], 221 | 2016, mis en ligne le 18 novembre 2016, consulté le 25 avril 2017. URL : http://orda.revues.org/3241

Haut de page

Auteurs

Martine Guibert

Articles du même auteur

Françoise Coste

Articles du même auteur

Nathalie Dessens

Articles du même auteur

Sonia V. Rose

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L’Ordinaire des Amériques est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo IPEAT
  • Logo Université Toulouse-Jean Jaurès
  • Logo Université de Toulouse
  • Logo Latindex
  • Revues.org